• BeCook!

La saison de la terre

J’ai toujours pensé que l’automne était la saison de la terre. Couleurs chaudes, humidité, odeurs d’humus et de feu de bois, brouillard, temps frais et pluie. La terre semble reprendre son souffle après l’été. Elle somnole, s’apprête à hiberner et nous encourage à faire de même.


Que ne donnerions-nous pas pour être un écureuil et nous blottir dans notre cachette tout l’hiver, en ne nous réveillant que pour manger nos réserves ?


Les plats automnaux reflètent souvent cela : soupes chaudes et veloutées, champignons parfumés et gibiers savoureux. Des repas rassurants et chaleureux à déguster en famille, bien au chaud, quand le temps est maussade.


Nous avons, depuis quelques décennies, pris l’habitude de consommer tous les légumes et tous les fruits à n’importe quel moment de l’année. Dans nos supermarchés, on trouve même encore quelques fraises tristes et rabougries au mois de janvier. Consommer des produits qui ne sont pas de saison présente cependant plusieurs inconvénients.


L’empreinte écologique

Les fruits et légumes d’été ont besoin de soleil et de chaleur pour pousser. L’automne est donc loin d’être une saison propice à ce genre de cultures. Dès lors, ils sont le plus souvent cultivés dans d’autres pays (Espagne, Italie, Portugal, etc.) avant d’être acheminés vers les pays plus au Nord. Ce transport représente un coût énergétique énorme et ses répercussions sont néfastes pour l’environnement.



L’apport nutritionnel

Les supermarchés préfèrent que les fruits et légumes arrivent sur les étals au début de leur maturation afin qu’ils ne pourrissent pas trop vite. L’impact de ces exigences conduit cependant à une forte précocité de la récolte des fruits et légumes qui sont cueillis immatures et dont maturation se poursuit lors du transport, voire parfois sur les étals des magasins. Ce qui a de fâcheuses conséquences pour nos assiettes. En effet, pour qu’un fruit ou un légume soit gorgé de nutriments, il doit mûrir sur le plant.

C’est le cas des produits de saison qui sont cueillis ou récoltés plus tard lors de leur maturation et contiennent donc plus de nutriments.


Le manque de variété

La clé d’une alimentation saine, équilibrée et agréable est la variété. Varier les aliments en fonction des saisons est un excellent moyen de diversifier les apports nutritionnels et les goûts et de découvrir de nouvelles recettes.


C’est pour toutes ces raisons qu’on nous encourage de plus en plus à consommer des produits de saison et locaux. Cela ne vous tente pas car vous avez l’impression que les choix sont très limités en automne ? N’ayez crainte ! Nous avons préparé pour vous une liste non exhaustive des aliments que l’on peut trouver facilement en automne dans notre pays.


Fruits

Pommes, poires, airelles, raisins, etc. Tous ces fruits vous permettront de faire le plein de vitamines. Pour varier les plaisirs, pensez à alterner les fruits frais, les tartes aux fruits cuits, les fruits pochés au sirop, les jus fraîchement pressés et les compotes.



Légumes

Carottes, choux, navets, betteraves, poireaux, chicons, potirons, oignons, blettes, fenouils, courges, panais, salsifis, céleris, topinambours, … Tant de légumes qui peuvent se déguster en soupe, mais aussi poêlés au beurre, rôtis au four ou incorporés dans de délicieux gratins. Le secret est de leur trouver une cuisson qui vous plaît et de ne pas avoir la main trop légère sur l’assaisonnement.


Viandes

Biche, chevreuil, lièvre, canard, faisan, lapin, sanglier, marcassin, … Ces viandes sont pleines de saveur et généralement servies saignantes ou rosées, accompagnées de légumes de saison rôtis et/ou de champignons et de pommes de terre. Notre conseil ? Le secret de tout bon repas est la sauce. Osez les associations sucré-salé et les sauces à la crème et laissez-vous enchanter.


Champignons

Morilles, pleurotes, cèpes, girolles, truffes, bolets, trompettes de la mort, lépiotes, champignons de Paris, … Il y en a véritablement pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Expérimentez, goûtez et trouvez ce qui vous plaît. Pour les amateurs, il est même possible de faire pousser ses propres champignons chez soi grâce à des kits. Une façon ludique d’apprendre à apprécier leurs arômes complexes et boisés.



Autres

Ne négligez pas non plus les fruits à coque et les châtaignes. Ils sauront vous ravir, seuls ou en accompagnement d’un autre aliment, car ils apportent une richesse et un crémeux incomparables à tous vos plats.

Toutefois, même armé de volonté, nous n’avons pas tous la capacité de consommer local et de saison de façon constante. Alors ne culpabilisez pas trop et faites-vous plaisir. Vous pouvez déguster les fruits et légumes d’été frais mais n’oubliez pas qu’ils se trouvent également en version surgelée (cueillis ou récoltés une fois mûrs, parfois même dans nos pays, et donc gorgés de nutriments) ou en conserve (dont l’apport nutritionnel reste tout de même satisfaisants), ce qui a au moins le mérite de diminuer le coût énergétique du transport.


Sur ces conseils de table que nous vous souhaitons profitables, nous vous souhaitons une belle saison d’automne pour vos soirées culinaires.


5 vues0 commentaire